• Cyrille Vagney

Cours gratuits d'Aïkido au Stade Français, un dimanche par mois! Témoignage d'un participant


A l'occasion de la séance d'inauguration du 16 décembre dernier de nos cours gratuits mensuels et dominicaux au complexe omnisports Geo André - Stade Français, j'avais demandé à quelques un(e)s de mes élèves d'écrire un petit article sur le sujet. Le cahier des charges était simple: 500 mots (plus ou moins 100) à éditer avant le prochain rendez-vous du 20/01/2019, même lieu même heure, sur ce qu'elles ou ils avaient ressenti et vécu avec un angle d'attaque libre et de leur choix, du moment que cela parle un tant soit peu d'Aïkido. Bon! J'avais quand même mis des garde-fous: pas d'insulte et pas d'attaque personnelle. On ne sait jamais...


Je vous livre donc ici le témoignage d'un pratiquant lambda débutant en Aïkido (3 mois de pratique) et souhaitant garder l'anonymat. Non! Je ne dirai rien. Est-ce un homme? Est-ce une femme? Est-elle jeune? Est-il plus âgé? Non! Non! Puisque je vous dis que je ne dirai rien!... Sans y avoir enlevé une virgule, ce témoignage m'a agréablement surpris et touché. Non pas par sa longueur! Le contrat des 500 mots a été dépassé. Mais d'une part, parce qu'il est rare qu'un débutant ou une débutante se confie d'une manière aussi "intime", voire se confie tout court. Et, d'autre part, parce que le propos touchera tous les pratiquants d'Aïkido sans exception. Ou au moins, ceux qui ont débuté un jour. Ils s'identifieront aisément à cet(te) élève qui décrit très finement ce qu'on ressent lorsqu'on débute, qu'on monte pour la première sur les tatamis ou qu'on participe pour la première fois à un "stage".

J'espère qu'il rassurera tout ceux qui hésitent encore à franchir le pas de la porte d'un dojo et tout ceux qui se demandent encore s'ils sont bien à leur place dans un dojo. Aux premiers je répondrai que comme pour toutes les premières fois, c'est le premier pas qui coûte. Et aux seconds, que la question n'est pas de savoir s'ils sont bien à leur place, mais s'ils sont prêts à la prendre. Car, ne nous trompons pas!, rien ne se donne, mais tout se prend!

En tous les cas, lisez! Vous jugerez après.

"Dimanche matin. Tôt. Bien trop tôt. Et les questions rebondissent sous mon casque : mais pourquoi être là, sur le péripéhrique, dans ce brouillard froid de décembre ? Suis-je à ma place dans un stage ?8h30, Porte de Saint Cloud déjà, c'était rapide finalement. Première bonne surprise.Deuxième surprise : retrouver le sourire accueillant d'un élève, débutant aussi, fumant discrètement sa dernière cigarette (celle du condamné ?) à l’entrée du complexe. Au moins, être deux novices sur les tatamis, c'est rassurant ! C'est peut-être ça, aussi, un stage : l'avant, les tatamis qui s'esquissent sur le bitume. Et nous entrons dans la salle. Le rituel de l'échauffement qui a commencé tout doucement, ces dernières semaines, à s'inscrire dans mon corps. Des mouvements qui ne dévoilent pas tout de suite leur but. Des mouvements que l'on répète en se centrant progressivement sur les sensations de son corps alors que toute mon attention était captée par la copie du mouvement. Répétition des mêmes mouvements qui pourtant se métamorphosent.¬Viens ensuite le premier exercice, et le deuxième, et le troisième. Enchaînements rapides. Nous changeons de partenaires à chaque exercice et à chaque fois, je retrouve cette même bienveillance des personnes plus expérimentées. Et je découvre des styles différents. L'un explique en décomposant lentement le mouvement. L'autre tronçonne l'exercice et fait répéter chaque séquence séparément, puis les additionne et voilà qui me rapproche de l'esprit global du mouvement entier. Un autre est perplexe, comme moi. Rires. Nous regardons un peu partout autours de nous à la recherche d'inspiration mais personne n'est dans la même position. Normal, la danse, ce n'était pas dans cette salle.Au milieu, Christian. T passe ici et là et donne finalement l'impression d'être un peu partout. Se place à côté de moi, et non de face, pour montrer un mouvement, conseille « pivote la hanche ». Je me dis qu'effectivement, ça change tout ! « la main sur la tête » suivi d'un « elle est bien haute ta tête !»...L'aïkido me fait revisiter les contours de mon corps... « vise les mains », « fais une attaque droite sans suivre l'adversaire ».Un autre partenaire tente de m'enseigner le mouvement dans un flots de paroles mais, nous changeons déjà d'exercice, pas eu le temps de pratiquer le mouvement une seule fois ! Un autre ne fera travailler qu'une seule partie de l'exercice qui lui semble être le « coeur » du mouvement. Ambitieuse et noble recherche... du mouvement juste... de l'attitude juste... de l'instant, de la distance... mais reconnaître que finalement je fais à peu tout faux, même placer mes pieds sur le sol ! Leçon de modestie et patience, entre euphorie et découragement, j'oscille. Et c'est là, la force du groupe que je découvre tout particulièrement sur ce dojo à Auteuil : il ne laisse pas vaciller et tomber, on croise immanquablement ces visages accueillants, soutenants, bienveillants, ce dernier mot revient. Il est celui qui de mon point de vue définit le mieux mon ressenti global des autres sur les tatamis. ¬Pour conclure, je dirai que ce stage offre la possibilité de pratiquer avec des nouvelles personnes. Chaque nouveau partenaire apporte son style,sa couleur, sa singularité, et dans cette somme de différences, je me découvre moi à travers l'autre : comment je me perds, me bloque, comment j'apprends, j'avance. Merci!"

#Témoignage #Débutant #Stages #Aïkidotraditionnel #Aïkido #AïkidoParisVincennes #AïkidoParisAuteuil #Coursgratuits #StadeFrançais #Enseignement #Apprentissage

Aïkido à Paris 75 001 002 003 004 009 010 011 012 019 020 Le Marais Les Halles  Folie-Mélicourt Bonne Nouvelle Palais Royal Roquette Quinze-Vingts Hôpital Saint-Louis Charonne Belleville Jaurès Père Lachaise Faubourg Montmartre La Chapelle Cité Saint-Germain des Prés Quartier Latin Saint Georges

Adultes (à partir de 15 ans):

Lundi 20.30 - 22.00 (Carreau du Temple)

Mardi 20.00 - 22.00 (Fort Neuf de Vincennes)

Mercredi 18.00 - 19.30 (Fort Neuf de Vincennes)

Jeudi 19.00 - 20.30 (Carreau du Temple)

Vendredi 20.00 - 22.00 (Fort Neuf Vincennes)

Samedi 15.00 - 17.00 (Carreau du Temple)

Enfants et Adolescents (8 à 15 ans):

Mercredi 18.00 - 19.30 (Fort Neuf Vincennes)

Jeudi 19.00 - 20.30 (Carreau du Temple)

Samedi 15.00 - 17.00 (Carreau du Temple)

HORAIRES

Carreau du Temple

Métro Temple/République (lignes 3, 5, 8, 9, 11)

2 rue Perrée 75003 Paris​

Fort Neuf de Vincennes

Métro Château de Vincennes (ligne 1)

Cours des Maréchaux 75012 Paris​

Stade Français (Complexe sportif Géo André)

Métro Porte de Saint-Cloud (ligne 9)

2 rue du Commandant Guilbaut 75016 Paris

Tel: 06.89.95.30.22

info@aikidotemple.org

ADRESSES

Si vous avez apprécié cette page ou ce site, faites-le savoir! En cliquant sur un des deux boutons ci-dessous, ou même les deux!...